L’Association de protection et orientation du consommateur, et son environnement APOC dont la mission principale est de défendre les intérêts financiers et moraux des consommateurs, appelle les handicapés algériens à un rassemblement, le 14 mars prochain, au niveau de la gare du Métro à Hussein Dey.

L’APOC a pris l’initiative d’interpeller les autorités publiques sur les différents problèmes et difficultés que vivent les handicapés. Pour se faire entendre par des responsables qu’elle qualifie de «laxistes» l’APOC a choisi la date du 14 mars prochain durant laquelle l’Algérie célèbre la Journée nationale des handicapés, pour appeler les personnes aux besoins spécifiques à un rassemblement au niveau de la station de Métro d’Hussein Dey. Tous les handicapés moteurs qui rencontrent des difficultés pour avoir accès aux gares et aux stations sont invités pour se rassembler.

«Nous nous demandons si nos handicapés seront célébrés de la même manière que les femmes durant leur journée ? Seront-ils honorés par les ministres ? Le président Bouteflika leur enverra-t-il un message de félicitations à l’occasion de leur fête ? Les autorités se tourneront-elles sérieusement vers leurs difficultés pour leur verser leur pension en retard depuis 4 ans et les insérer socialement », s’interroge l’association sur sa page Facebook.

L’APOC exige des autorités concernées de proposer des solutions concrètes pour résoudre les problèmes des handicapés, notamment moteurs. Parmi les revendications de l’association figure : la baisse des prix des tickets de transport, l’amélioration des voies d’accès au sein des stations en aménageant des passages pour handicapés, la pénalisation des chauffeurs de taxi qui refusent d’embarquer des handicapés, prévoir des voitures équipées pour transporter cette frange de la société et faciliter ses déplacements et équiper les moyens de transport afin de les rendre praticables aux handicapés moteurs.

Nourhane. S.

Article précédentAlgérie Télécom : Un numéro vert qui ne fonctionne pas
Article suivantDocument. Tébessa: Des parlementaires FLN protègent la mafia du foncier