Un nouveau parti politique pourrait bientôt voir le jour en Algérie, qui n’attend que l’aval les décideurs pour commencer d’activer, apprend-on.
Le parti pour la liberté et la justice ( PLJ), est son nom. Il est crée par Mohamed Saïd, l’ex secrétaire général et porte parole du parti conservateur Wafa.

L’intéressé semble vouloir prendre ses distances avec son ancienne famille politique, dès lors qu’il présente le PLJ comme étant une nouvelle formation politique, détachée de Wafa, et qui n’en serait pas le prolongement idéologique.

Pour rappel, Mohamed Saïd a été un proche d’Ahmed Taleb El-Ibrahimi au sein du Wafa et au ministère des affaires étrangères, où il assurait la fonction d’ambassadeur à Bahreïn.

algerie-focus.com

Notez cet article