Pour pallier au surbooking estival de la desserte Oran/Alicante et embarquer les voyageurs bloqués au port espagnol d’Alicante, l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) va affréter un car-ferry.
Dans un communiqué de l’ENTMV, publié hier, l’entreprise a entrepris, «en toutes urgences», des démarches pour affréter un car-ferry afin de répondre à la forte demande des voyageurs souhaitant se rendre en Algérie à partir du port espagnol d’Alicante, a indiqué, mardi, un communiqué. L’affrètement de ce gros porteur a été opéré «afin de faire face à la forte affluence de passagers souhaitant se rendre en Algérie à partir du port d’Alicante et ne disposant ni de billet, ni de réservation « , relève-t-on du communiqué. «Satisfaire cette demande imprévisible, habituellement assurée par un armateur espagnol absent de cette ligne, cette année», indique le communiqué. In fine, un car-ferry de la compagnie avait été mobilisé pour assurer le transport des passagers du navire «Al Djazair II», bloqué au port d’Alicante suite à une avarie occasionnée à sa coque lors d’une manœuvre d’accostage, vendredi soir.

A. N.
Avec Le Financier