Programme MEDA II, L'UE consacre 45 millions d'euros pour les PME algériennes

0
399

meda2 Quarante-cinq millions d’euros sont mis à la disposition des entreprises algériennes en vertu de la nouvelle phase du Programme d’aide initié par l’Union européenne pour la mise à niveau des PME nationales, rapporte la dernière livraison publié par le projet Eurojar.

Le rapport en question précise que le programme MEDA II pour l’appui aux PME algériennes, entré en vigueur en mai 2008 et qui durera jusqu’en 2017, date d’entrée en vigueur de la zone de libre-échange entre les deux parties, vise à moderniser les petites et moyennes entreprises en Algérie afin d’établir des normes économiques internationales en améliorant leur compétitivité, leurs outils de production et les aider à s’adapter aux nouvelles conditions du marché, surtout après la mise en œuvre de l’accord d’association avec l’Union européenne. «Après les 445 entreprises ayant bénéficié du programme MEDA I, la Commission européenne a mis en place un deuxième programme de mise à niveau de 45 millions d’euros pour soutenir les entreprises algériennes qui souhaitent atteindre un niveau de compétitivité internationale», explique Olivier de Velp, chef de projet européen du programme MEDA II.

Visiblement, le succès de l’expérience menée par la NCA Rouiba, une entreprise familiale de conserveries, qui est devenu l’une des sociétés leader dans l’industrie alimentaire algérien, encourage les deux parties, européenne et algérienne, à étendre ce dispositif. La société a, en effet, bénéficié de 200.000 euros à l’occasion de la première phase du programme en plus d’un contrat de financement, mis en œuvre par la BEI, grâce au programme de Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP), lui permettant de réaliser son programme de modernisation.

Hicham A.