Bakchich se déclare en cessation de paiement

0
79

bak Le groupe, qui fait travailler douze journalistes et dessinateurs, ainsi qu’une dizaine de pigistes, attend dans l’après-midi les conclusions du tribunal de commerce.
Bakchich.info a déposé ce lundi 9 novembre au tribunal de commerce de Paris son dossier de déclaration de cessation de paiement, apprend-on sur le site 01net.com. Le tribunal doit rendre dans l’après-midi ses conclusions pour dire si « les éléments fournis sont suffisants pour permettre à la société d’être placée en redressement judiciaire ». Si tel était le cas, Bakchich.info pourrait continuer ses activités pendant quelques mois.
En cause : des dettes d’un montant trop élevé pour rester à flots. Toutefois, les journaux, tant version papier que web, devraient pouvoir continuer à paraître, car le Groupe Bakchich SAS va demander son placement en redressement judiciaire avec plan de continuation.

Chute des ventes

Le premier numéro, vendu le 23 septembre, a été écoulé à 30.000 exemplaires, largement au-dessus de l’objectif de 25.000 fixé par la société. Mais les quatre numéros suivants ne se sont écoulés qu’à hauteur de 12.000 exemplaires chacun, creusant le déficit de Bakchich à 100.000 euros.
Mercredi 4 novembre, Nicolas Beau se montrait optimiste quant au redressement de sa société, fort des 15.000 exemplaires vendus pour le dernier numéro. « Si le redressement des ventes se confirment, pour atteindre 20.000 exemplaires, tout va bien se passer. Le redressement judiciaire va permettre d’apurer certaines dettes et de repartir », avait-il indiqué.
Selon une représentante du personnel, cité par 01net.com, « nous avons des pistes pour de nouveaux investisseurs qui devraient nous permettre de continuer la publication ».

(Nouvelobs.com)