La judokate algérienne Soraya Haddad recevra aujourd’hui à Dakar le prix d’Honneur de la Fondation sénégalaise Abdou Diouf Sport Vertu (FADSV) qui décore, chaque deux ans, des athlètes africains ayant réalisé des performances dans de hautes compétions internationales.
Le choix a été porté cette année sur Soraya Haddad pour ses efforts couronnés par des résultats retentissants notamment lorsqu’elle a enlevé la médaille de bronze aux jeux olympiques 2008 à Pékin dans la catégorie (moins de 52 kg), devenant la première femme africaine à monter sur le podium d’une épreuve de combat aux jeux olympiques.
Le deuxième prix d’honneur de cette 10ème édition de la FADSV sera décerné à la fédération angolaise de basket-ball récompensée « grâce à sa régularité au sommet du basket africain », alors que le prix de l’Excellence octroyé par la Fondation est allé au footballeur camerounais de l’Inter de Milan, Samuel Eto’o, qui a remporté ce prix pour sa « brillante carrière et son comportement exemplaire ».
Quant aux prix d’encouragement, ils ont été obtenus par la judokate sénégalaise, championne d’Afrique en 2008 des moins de 63 kg, Fary Sèye, et l’escrimeur sénégalais Mamadou Keïta, champion d’Afrique en sabre lors de l’édition 2008.
En outre, la FADSV a attribué un prix spécial à la sélection sénégalaise féminine de basket-ball vainqueur de l’Afrobasket et 2009 et médaillée d’argent aux 6èmes jeux de la Francophonie.
A la veille de la cérémonie de remise des prix, l’algérienne Soraya Haddad âgée de 24 ans a exprimé ôsa joie et sa fiertéô de se retrouver à Dakar parmi une élite d’athlètes qui ont représenté dignement le continent africain.
« C’est une très grande joie pour moi de me retrouver à Dakar pour recevoir ce prix d’honneur », a indiqué Soraya Haddad dans une déclaration à l’APS, se félicitant du fait que le sport algérien est encore cité en exemple pour le mouvement sportif africain. « J’en suis très fière et j’espère rester toujours l’une des dignes représentantes de la femme africaine », a ajouté la sociétaire de la JSM Bejaia qui possède un palmarès enrichi de plusieurs titres notamment ceux de championne d’Afrique, 3ème et 7ème places aux Championnatx du monde respectivement en 2005 et 2007 ainsi qu’une 7e place aux Jeux Olympiques de 2004. En outre, assisteront à la cérémonie de remise des prix, en leur qualité d’invités d’honneur, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, M. Pape Diouf, et l’ancien international de football du Mali, M. Salif Keita.
Du nom de l’ancien président de la République du Sénégal, M. Abdou Diouf (1981-200), la Fondation octroie ses distinctions par consensus sur la base de critères définis, tels « les résultats, la persévérance et la discipline des athlètes retenus pour le concours ». La FADSV qui prime depuis 20 ans les meilleurs athlètes du continent a, rappelle-t-on, décerné en 1991 le prix d’Honneur à l’athlète algérien Noureddine
Morceli (athlétisme).

APSOLYMPICS-JUDO/