La judokate algérienne Soraya Haddad a reçu samedi à Dakar le prix d’Honneur décerné tous les deux ans par la Fondation sénégalaise Abdou Diouf Sport Vertu (FADSV), aux athlètes africains qui se sont illustrés par leurs performances dans les hautes compétitions internationales et mondiales. Le choix du jury de la Fondation a été porté sur l’athlète algérienne pour « ses efforts et son courage, couronnés par des résultats retentissants notamment lorsque elle a enlevé la médaille de bronze aux jeux olympiques 2008 à Pékin dans la catégorie ( moins de 52 kg) ». Le prix a été remis à la championne algérienne par le président de la fédération internationale d’athlétisme (FIAA), M. Lamine Diack, lors d’une cérémonie officielle organisée dans la capitale sénégalaise par la FADSV, en présence notamment de l’ambassadeur d’Algérie au Sénégal, M. Abderrahmane Benguerrah, ainsi que des représentants de la communauté algérienne établie dans ce pays.
Longuement ovationnée au moment où elle montait à la tribune d’Honneur, Soraya Haddad, en digne représentante de la femme africaine, a dédié sa consécration à tout le continent qui, a-t-elle dit à l’APS, « recèle de grands talents sportifs ». Soraya Haddad (24 ans), s’enorgueillit d’un riche palmarès au plan international, notamment plusieurs titres de championne d’Afrique ainsi que les 3e et 7e places aux Championnat du monde, respectivement en 2005 et 2007, et d’une 7eme place aux Jeux Olympiques de 2004. Au terme de la cérémonie, la native de Bejaia a exprimé toute sa reconnaissance à la Fondation sénégalaise Abdou Diouf Sport Vertu qui, selon elle, « est en train de faire une chose formidable en encourageant les sportifs africains ». « Je suis très fière d’être choisie parmi les sportifs qui honorent le continent par leur travail et leurs performances sur la scène internationale. Cela m’encourage à déployer plus d’efforts au sein de l’équipe nationale en vue de remporter plus de titres », a t-elle souligné. Le deuxième prix d’honneur de cette 10ème édition de la FADSV a été octroyé à la fédération angolaise de basket-ball récompensée pour « sa régularité au sommet du basket africain », alors que le prix de l’excellence décerné par la Fondation est allé au footballeur camerounais de l’Inter de Milan, Samuel Eto’o, pour sa « brillante carrière et son comportement exemplaire ». Pour leur part, la judokate sénégalaise, championne d’Afrique en 2008 des moins de 63 kg, Fary Sèye, et l’escrimeur sénégalais Mamadou Keïta, champion d’Afrique en sabre lors de l’édition 2008, se sont vus attribués le prix d’encouragement. « Un prix spécial » a été en outre attribué à la sélection sénégalaise féminine de Basket-ball, vainqueur de l’Afrobask 2009 et médaillée d’argent aux 6e jeux de la Francophonie. L’ancien international de football du Mali, M. Salif Keita, a assisté à la cérémonie de remise des prix, en sa qualité d’invité d’honneur.

APS