L’infirmerie de la sélection algérienne de football s’est vidée après le rétablissement des trois joueurs blessés, Antar Yahia , Rafik Saif et Mourad Meghni, mais leur participation au premier match face au Malawi lundi prochain à Luanda pour le compte de la première du journée du groupe A de la Coupe d’Afrique des Nations 2010, n’est pas encore tranchée par le staff technique national. « Saifi et Antar sont totalement rétablis sur le plan médical, mais accusent un retard sur le plan physique, tandis que Meghni est rétabli à 85ù. Il effectue actuellement des séances de rééducation », s’est réjoui l’entraîneur adjoint des Verts Djelloul Zoheir.
Antar Yahia n’a plus joué depuis le match barrage qualificatif au Mondial 2010 contre l’Egypte le 18 novembre à Khartoum. Il s’est rendu la semaine dernière à Zurich pour être examiné par un médecin de la Fédération internationale de football (FIFA) qui lui a donné le feu vert pour prendre à la CAN-2010.
De son coté, le meneur du jeu du club qatari d’El Khor, Rafik Saifi a été ménagé par le sélectionneur national lors du stage du Castellet en France après qu’une ancienne blessure au genou se soit réveillée.
« Je suis rétabli , j’ai integré le groupe et j’espère être de la partie pour le premier match face au Malawi », a indiqué Saifi à l’APS.
Quant au meneur du jeu de Lazio Rome, Meghni, il pense que le plus difficile est passé et que sa blessure commence à guérir.
« Je suis heureux, ça va bien, mais je ne suis pas encore totalement rétabli, ce n’est qu’une petite douleur. Je pense que ça va diminuer au fil des jours » a indiqué le joueur laziale de la, sélection algérienne.
Cependant, le sélectionneur national Rabah Saadane ne sera fixé sur les chances de participation des trois joueurs à la première sortie de l’Algérie à la CAN-2010 contre le Malawi qu’a l’issue de l’ultime séance d’entraînement des « Verts ».
« On ne peut rien avancer à l’heure actuelle .Il faut attendre les trois séances d’entrainement prévues au programme d’ici lundi prochain. Disant que c’est du 50-50 », a estimé Djelloul Zoheir .

APS