La désertification menace 27,4 millions d’ha en Algérie, alors que 13 millions autres ha sont exposés au phénomène de l’érosion hydrique au niveau des bassins versants, selon les résultats de la Carte de sensibilité à la désertification (CSD), rendus publics dimanche à Alger. Elaborée par l’Agence spatiale algérienne (ASAL), en partenariat avec la Direction générale des forêts (DGF), cette carte concerne 12 wilayas steppiques ayant une superficie de 27,4 millions d’ha menacés par la désertification. Une carte similaire, élaborée en 1996, a concerné 9 wilayas pour une surface de 20 millions ha. Il s’agit de Djelfa, M’Sila, Naâma, El Bayadh, Biskra, Khenchela, Batna, Tébessa et Laghouat.

APS

Notez cet article