L’ambassadeur d’Algérie au Maroc, Larbi Belkheir s’est éteint jeudi à l’âge de 72 ans des suites d’une maladie, a annoncé sa famille à l’APS.

Celui qu’on appelait le faiseur de présidents, l’un des hommes les plus influents parmi les décideurs en Algérie, a occupé de nombreuses hautes responsabilités. Il a été notamment secrétaire général, puis directeur de cabinet de la présidence de la République et ministre de l’Intérieur.

Très affaibli depuis des mois, atteint d’une sévère maladie aux poumons, il a effectué des séjours pour des soins en France et en Espagne avant d’être hospitalisé Aïn El Naadja à Alger. Larbi Belkheir avait été admis à l’hôpital Amérique de Neuilly jusqu’au 30 octobre 2009. Il a dû quitter la France dans la précipitation et sur recommandation du premier ministre Ouyahia, alors que l’affaire Mecili connaissait son paroxysme suite à l’arrestation du diplomate algérien Husseini.

RAF

Notez cet article