La sélection nationale d’Algérie s’est relancée dans la Coupe d’Afrique des Nations CAN-2010 après son difficile succès contre le Mali (1-0) jeudi soir au stade national de Luanda, tandis que le pays organisateur, l’Angola s’est emparée de la tête du groupe A grâce à son succès contre le Malawi à l’issue de la deuxième journée. Les Verts qui restaient sur une défaite humiliante devant le Malawi, une équipe considérée par les observateurs comme le petit poucet du tournoi, ont bien réagi contre les Aigles du Mali en réalisant l’essentiel pour éviter une élimination précoce.
Les partenaires de Hassen Yebda, meilleur joueur algérien sur le terrain, sans fournir un grand match ont fait la différence grâce encore une fois, à un but d’un défenseur, Rafik Halliche, juste avant la mi-temps (42′).

Une victoire pour le moral

« Après une entame de match difficile, nous avons repris confiance au fil des minutes. Le but inscrit est venu au meilleur moment. En seconde période l’équipe était bien en place, nous voulions ajouter un second but, malheureusement nous n’avons pas réussi » , a indiqué le sélectionneur Rabah Saadane, conscient que tout n’était parfait, et que le plus difficile reste à faire.
« Il fallait réagir après la défaite face au Malawi, nous l’avons fait.
Le groupe a mieux joué, mais beaucoup reste a faire. Nous avons réalisé l’essentiel, mais ce n’est pas fini, le plus difficile est a venir », a-t-il expliqué.
Troisième du groupe A avec trois points à une longueur du leader de l’Angola, mais devancé par le Malawi grâce a une meilleur différence de buts, l’Algérie jouera son billet pour les quarts de finale contre l’Angola lundi prochain.
Pour se qualifier au second tour, la victoire est impérative contre les Palancas Negras de l’Angola. « Nous avons trois jours pour préparer cette rencontre décisive. Nous allons faire l’impossible pour gagner. Ca sera difficile, mais je suis confiant » a affirmé Saadane.

L’Angola veut rester à Luanda

De son côté, l’équipe de l’Angola a remporté sa première victoire dans ce tournoi contre le Malawi sur le score de 2 à 0 dans match engagé et intéressant a suivre. Les « Palancas Negras » emmenés par un grand Flavio Amadou, auteur d’un nouveau but, ont dominé la surprenante équipe des Flammes du Malawi. Soutenus par un public passionné, les hommes de José Manuel ont attendu la seconde période pour faire la différence.
Ca n’a pas été facile en première période, malgré quelques bonnes opportunités. En seconde mi-temps, nous avons pris le dessus. Maintenant, je peux dormir tranquille jusqu’à dimanche. » a déclaré le technicien portugais.
Les Angolais qui pourraient se contenter d’un nul lors du troisième match contre l’Algérie pour assurer l’une des deux places qualificatives, ne jurent que par la victoire contre les Verts lundi prochain.
« On va faire tout ce qui est possible pour battre l’Algérie et rester à Luanda. Ce ne sera pas du tout facile », a précisé José Manuel.

Une troisième journée décisive

Les deux heureux qualifies du groupe A ne seront connus que lors de la troisième et dernière journée prévue le 18 janvier, même si l’Angola a pris une sérieuse option après son succès contre le Malawi.
Avec quatre points dans leur escarcelle, les partenaires de Kaly sont bien placés pour passer au second tour.
En revanche, l’Algérie n’a pas d’autre alternatives que la victoire pour éviter toute mauvaise surprise.
Quant au Malawi qui occupe la seconde place en compagnie des Verts avec trois points, mais avec une meilleure différence de buts, leur qualification passe par un succès contre les Aigles du Mali qui n’ont plus leur destin entre leurs mains.
« Il faut battre le Malawi et attendre le résultat de l’autre rencontre entre l’Algérie et l’Angola . notre destin n’est plus entre nos mains » a admis Kanoute.
Donc c’est l’incertitude totale dans ce groupe A, et le suspense est garanti lundi prochain a Luande et Cabinda ou se dérouleront les deux rencontres.

APS