Le sélectionneur national Rabah Saadane a affirmé que son équipe a montré sa force de caractère en éliminant la Côte d’Ivoire (3-2) après avoir été menée au score à deux reprises, dimanche à Cabinda (Angola), en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations CAN-2010. « C’est une équipe relativement jeune qui a un avenir prometteur. Nous sommes sur la bonne voie dans tous les domaines, notamment sur le plan psychologique. Lorsqu’on revient dans la compétition après un net (3-0) essuyé face au Malawi, c’est que ce groupe est fort de caractère. Il ne faut pas s’arrêter-là, il faut continuer encore à aller de l’avant, car il n’est pas facile de se maintenir dans le haut niveau » a déclaré Saadane, tout heureux après la qualification des « Verts » pour le dernier carré.
Face à la redoutable équipe des « Eléphants » de Côte d’Ivoire, les partenaires de Karim Matmour, désigné meilleur homme du match, ont confirmé leur statut de mondialiste et que désormais il faudra compter sur eux dans cette CAN-2010.
« On était bien sur le terrain. Je pense qu’il y a de la qualité individuelle et elle a fait la différence. Contre la Côte d’Ivoire, il y avait des mouvements avec et sans ballons. Sincèrement, je suis très heureux et fier de mon équipe », a affirmé le coach national.
« Matmour, qui d’habitude jouait sur le côté, est entré dans l’axe, ça a changé beaucoup de choses. Meghni est également excellent mais n’est pas encore au mieux de sa forme sans parler de Antar qui a rejoué après deux mois d’absence, faire une telle production dans ces condition c’est bien. Nous avons marqué trois buts et on s’est créé plusieurs occasions de buts, c’est encourageant pour la suite », a expliqué le coach national.
Malgré une entame de match difficile et un but encaissé dès la quatrième minutes, les Algériens n’ont jamais douté et ont fourni peut être leur match référence dans ce tournoi. « Sincèrement, je ne suis pas surpris par la prestation de mon équipe, mais plutôt par la défaillance physique de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, ils étaient absents physiquement. Mis à part les 15 premières minutes match, notre équipe a répondu présent. Nous avons prouvé sur les trois derniers matches que nous sommes en progression permanente », a dit Saadane.
Pour le sélectionneur national, les joueurs algériens n’ont pas besoin de motivation face aux grosses cylindrées, et l’ont prouvé une nouvelle fois contre la Côte-d’Ivoire, le grand favori de l’épreuve avant son élimination. « Les joueurs algériens sont motivés à bloc dans ce type de rencontres. Nous sommes rentrés pour faire un grand match et surtout pour gagner », a-t-il indiqué.
L’exploit réalisé par les « Verts » contre les « Eléphants » de Côte d’Ivoire n’a pas tourné pour autant la tête du sélectionneur national, qui ne veut surtout par s’enflammer et préfère gérer match par match. « Pour aller au bout du tournoi, il faut récupérer, parce qu’il y a beaucoup de blessés. Je pense que c’est la première préoccupation. Les joueurs ont joué 120 minutes plus les trois matchs du premier tour. Certainement ça va être le gros problème. On gère match par match. En demi-finale on verra contre qui on va jouer et on va attaquer ce tour comme les autres matches », a souligné Saadane.
Les « Verts » qui vont disputer les demi- finales de la CAN pour la première fois depuis 1990 n’ont pas de préférence particulière pour leur prochain adversaire. « Quel que soit l’adversaire, il faut rester dans le cadre sportif. Le match face à la Côte d’Ivoire a été un exemple de fair-play et pour le développement de football en Afrique. Le sport doit rester aux sportifs. De toute façon, même les trois matches que nous avions joués contre l’Egypte, sur le terrain cela s’était très bien passé. Il faut arrêter, il faut aller au sport et c’est tout », a conclu Rabah Saadane.

APS