C'est officiel, le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) Ali Tounsi a été assassiné par balles, jeudi 25 février, à 10h45 par le Colonel des écoles de police. Ce dernier qui au moment des faits, se trouvait dans le bureau de la victime pour une séance de travail, se serait disputé verbalement avec Ali Tounsi avant de sortir son arme et faire feu sur ce dernier.

Selon le communiqué du ministre de l'intérieur, l'assassin "apparemment pris d'une crise de démence a utilisé son arme et blessé mortellement le Colonel Ali Tounsi, après quoi il a retourné l'arme contre lui se blessant gravement". Yazid Zerhouni a fait état du transfert de l'auteur de cet acte à l'hôpital de Henri Maillot. Il a précisé par ailleurs "qu'une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce douloureux événement".

Advertisement

Selon nos informations, après cet assistanat les forces de police ont bouclé le siège de la DGSN, dans le quartier de Bab El Oued. Des témoins sur place, déclarent avoir entendu plusieurs échanges de coups de feu.

Acte isolé ou assassinat prémédité ? Il est encore tôt pour tirer des conclusions sur ce tragique évènement.

Pour rappel, Ali Tounsi occupait son poste de puis 1995. En 2009, des rumeurs ont circulé sur son éventuel départ de la tête de la DGSN. «Un Moudjahid ne démissionne jamais», avait démenti le Colonel Tounsi, le 15 juillet 2009, en réponse aux journalistes qui lui posaient la question.

RAF