Le parquet de Paris a requis un non-lieu en faveur de Mohamed Ziane Hasseni, diplomate algérien interpellé à Marseille le 14 août 2008 et placé sous contrôle judiciaire, a confirmé mardi soir Me Jean-Louis Pelletier, l’avocat du diplomate. « Le parquet de Paris a requis, il y a une quinzaine de jours, le non-lieu en faveur de mon client, car il a estimé que les charges retenues contre lui sont insuffisantes », a indiqué, dans une déclaration à l’APS, l’avocat. « Nous sommes satisfaits de cette démarche du parquet et nous restons dans l’attente de la décision du juge d’instruction qui doit suivre ou pas cette réquisition », a ajouté Me Jean-Louis Pelletier. Mohamed Ziane Hasseni a déposé fin août une requête aux fins de non-lieu auprès du juge d’instruction.

APS

Notez cet article