Trois courts métrages algériens sont prévus au Panorama des cinémas du Maghreb, prévu du 8 au 11 avril prochain à Saint-denis, dans la banlieue parisienne, a-t-on appris jeudi auprès des programmateurs. Il s’agit de « Sektou (Ils se sont tus…) » de Khaled Benaïssa, de « Prends le bus et regarde » d’Amina Zoubir et de « Fatah » d’Abdenour Ziani. Cette manifestation, organisée pour la cinquième fois consécutive par les associations « Ecran » et « Indigènes films », « se veut une opportunité pour une découverte de trois cinématographies, d’Algérie, de Tunisie et du Maroc », souligne-t-on.

Elle a pour vocation de devenir une vitrine du cinéma maghrébin et un évènement susceptible de faire découvrir plus largement cette production au grand public et aux professionnels.

Un hommage sera rendu, lors de cette édition, au défunt cinéaste algérien Djamel Khelfaoui, par la projection de deux de ses films « Cheb Hasni, je vis encore », et « Algérie, mémoires du Raï ».

L’invité d’honneur de cette édition sera l’acteur et réalisateur algérien Lyès Salem, metteur en scène du film « Mascarades ».

Deux films inédits dédiés à l’Algérie intitulés « Algérie intimes » de Nathalie Marcault (France) et « Le chant des invisibles » de Mammar Benraou (France) seront également projetés dans la catégorie longs métrages.

Dans la même catégorie, des films marocains et tunisiens seront également projetés tels que « Fissures », « Amours voilées » et « Casa negra » des marocains,

Hichem Ayouch et Aziz Salmi et Nour-eddine Lakhmari, ainsi que « Les secrets » de la tunisienne Raja Amari.

Dans la catégorie longs métrages, les films tels que « Temps mort » de Mohamed Bourouissa (France), « Paris sur mer » de Mounir Abbar (Maroc) et « Teriague » d’Ayan ken (Tunisie) seront projetés par la même occasion.

Un prix du court métrage sera décerné par un jury encadré par la réalisatrice Dalila Annadre, tandis qu’un deuxième prix dans cette même catégorie « Coup de

coeur du public » sera également remis à la clôture de cette manifestation.

Une table-ronde sous le thème « films de femmes, femmes de films » sera organisée et animée par la déléguée générale du Panorama, la journaliste Saadia

Saïghi et verra la participation des comédiennes Biyouna et Nadia Kaci et la réalisatrice et scénariste Malika Laïchour.

Par ailleurs, une carte blanche sera donnée à l’association « Kaïna cinéma », destinée à mettre sous les projecteurs de nouveaux réalisateurs et réalisatrices. En parallèle, un concert, sera organisé en plein air, animé par le chanteur Baaziz et un autre de clôture de cet évènement par Kamel El Harrachi.

APS

Notez cet article