Le pourtant "spécialisé" journal sportif algérien, Le Buteur, a commis une grosse bourde en annonçant la découverte de celui qui allait devenir la future perle métisse du football algérien, en la personne du jeune (16 ans) du faux algéro-brésilien, Neymar Santos da Silva.

Nous avions repris cet article, mais en vérité, il n'en est rien, c'est une information bidon, colportée par Le Buteur: Neymar n'est pas d'origine algérienne. Le journal électronique Afrik.com a remis les choses à l'endroit et balayé cette intox.

Advertisement

Nous prions nos lecteurs de nous excuser pour cette erreur, nous avions cru avoir affaire à une source "sérieuse", mais le buteur s'est fait avoir par Wikipedia.

La nouvelle perle du football brésilien n’est finalement pas d’origine algérienne

C’est une mauvaise blague qui aurait pu devenir la grande trouvaille de Rabah Saâdane. L’Algérie avait enfin trouvé un attaquant de classe internationale : Neymar, le coéquipier de Robinho à Santos. Sauf que les médias algériens se sont laissés berner...

Rabah Saâdane, le coach de l’Algérie, courtise à tout va. Et procède à des nombreux essais. Tout ça avec un seul objectif en tête : faire bonne figure en Afrique du Sud. Les anciens internationaux Espoirs français, Mourad Meghni ou Hassan Yebda, ont peu à peu été incorporé au sein du groupe des Fennecs. Puis c’est au tour de Medhi Lacen, le milieu de terrain du Racing Santander. Tandis que Michael Fabre (Clermont), Adlene Guedouria (Wolverhampton), Ryad Boudebouz (Sochaux) ou Habib Bellaïd (Boulogne-sur-Mer) multiplient les appels du pied.

Mais, la dernière rumeur en date qui parcourt les forums et les rédactions fait état de l’africanité de Neymar, la nouvelle perle du FC Santos. A 18 ans seulement, l’attaquant brésilien attire les convoitises des plus grands clubs européens. Les performances (34 matches, 17 buts) de ce jeune joueur n’ont en effet pas laissé les grandes équipes européennes insensibles : déjà Chelsea, l’AC Milan ou le Real Madrid seraient venus aux nouvelles afin de s’attacher les services d’un attaquant déjà anobli par le roi Pelé himself. Son club formateur, Santos, aurait même fixé sa clause libératoire à 33 millions d’euros.

Wikipedia, le fautif ?

Un petit malin serait allé jusqu’à modifier la page wikipedia du jeune joueur, lui donnant un père algérien (voir ci-dessous). Tout le monde s’y est laissé prendre. Le Buteur l’annonçait même comme l’attaquant numéro 1 de la Khadra pour la Coupe du monde 2010. A en croire le journal algérien, "Rabah Saâdane, compte lui adresser une convocation en prévision du prochain stage qui aura lieu en Italie (Coverciano). Il entend profiter du match amical international programmé face à l’Irlande du Sud, le 29 mai prochain, pour mieux s’arrêter sur les qualités techniques et physiques de Neymar da Silva. Une aubaine pour ce jeune joueur de démontrer sa valeur et convaincre le staff technique national."

Même la vénérable chaîne Al Jazzera s’est laissée prendre au jeu. Seulement voilà, il ne s’agissait là que d’un canular. Renseignements pris par Afrik.com auprès du club, Neymar, aussi talentueux soit-il, est tout ce qu’il y a de plus brésilien. Tant pis pour Saâdane.

Nicholas Mc Anally
Afrik.com

wiki - Le Buteur et la blague de Wikipédia: Neymar n'est pas d'origine algérienne*

(*) le titre est de la rédaction