Le pauvre qui fraude est un voleur. Le riche qui fraude est un malin.

Montant estimé de la fraude aux allocations en 2009 : entre 540 et 808 millions d’euros

Au palmarès des prestations les plus fraudées on trouve en tête l’Aide au logement à caractère social (ALS 30 %),

le revenu minimum d’insertion (RMI, 28 %),

l’allocation de parent isolé (API, 8%). Pour 62 % des cas elles sont le résultat de déclarations d’activités ou de ressources non à jour,

24 % sont des dissimulations de concubins et 14 % des escroqueries, faux et usage de faux documents.

Montant estimé de la fraude fiscale : entre 30 et 50 milliards d’euros

Montant des « niches » fiscales (les fraudes légales ou les cadeaux faits aux riches) : 73 milliards d’euros

« Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui n’ont rien. » Jean-Jacques Rousseau.

Anna