Le militant anticolonialiste et journaliste Henri Alleg a estimé que le dernier film de Rachid Bouchareb, « Hors la loi », remarqué et sélectionné au prochain Festival international du cinéma de Cannes, « dérange » certains milieux. « Le fait que +hors la loi+ de Rachid Bouchareb soit remarqué et sélectionné au Festival international de Cannes, cela veut dire qu’il dérange certains car il apparaît comme une arme pour d’autres dans leur combat », a indiqué l’auteur de « La Question », en marge de la commémoration des massacres du 8 mai 1945, organisée au Centre culturel algérien de Paris.

APS