L’entrée en service du gazoduc Medgaz reliant l’Algérie à l’Espagne risque d’être encore retardée par la crise économique espagnole, qui a entraîné une baisse de la demande de gaz, rapporte mercredi le quotidien Expansion dans son édition en ligne, citant des sources du secteur.
En 2009, la demande de gaz a chuté de 10% en Espagne par rapport à l’année précédente, indique le journal espagnol.
L’entrée en service du gazoduc, initialement prévue en 2009, a déjà dû être reportée au mois de juillet 2010 en raison de problèmes techniques.
Ce gazoduc est exploité par un consortium réunissant l’algérien Sonatrach, Endesa SA (ELE.MC), Compania Espanola de Petroleos SA (CEP.MC), ou Cepsa, Iberdrola SA (IBE.MC) et GDF Suez SA (GSZ.MC).

Dow Jones Newswires