Les pays arabes resteront pendant des décennies le principal fournisseur d’énergie du monde, ont souligné lundi des experts qui participent à la 9e conférence arabe de l’énergie, organisée à Doha sous l’égide de l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP). Les pays arabes détiennent 681 milliards de barils de pétrole de réserves, soit 58% de celles de la planète et près de 300 milliards de réserves potentielles décrites comme du « pétrole non découvert », a souligné Torki Hemsh, expert en exploration et en production de l’Opaep. Ces pays détiennent en outre 54.100 milliards de m3 de gaz naturel, soit près de 30% des réserves mondiales et il existe un potentiel de 40.000 milliards de m3 supplémentaires, selon l’expert.

APS