Le groupe égyptien Orascom Telecom Holding (OTH) n’a pas encore affiché sa volonté de vendre sa filiale de téléphonie mobile Djezzy à l’Etat algérien, a indiqué mardi le ministre des Finances, Karim Djoudi. « A ce jour, nous n’avons pas d’informations dans ce sens, il n’ y a pas eu de volonté affichée pour la cession de Djezzy à l’Etat algérien », a-t-il répondu à une question de l’APS, en marge d’une séance plénière du Conseil de la nation, sur l’existence de négociations entre les deux parties. Le ministre a précisé que le droit de préemption, dont dispose l’Etat algérien en cas de cession de participations des actionnaires étrangers, « nécessite que l’entreprise mère affiche clairement sa volonté qu’elle entrerait en discussions avec le gouvernement algérien pour pouvoir céder OTA (Orascom Telecom Algérie) ».

APS