L’émir Abou El-Abbès, l’actuel officier exégète de la zone centre et membre du conseil des notables (madjles el-Ayan) au sein de la chefferie du GSPC/AQMI, s’est rendu le 25 mai dernier aux services de sécurité, a-t-on indiqué lundi de source sécuritaire. « Les services de sécurité ont réussi le 25 mai 2010 à obtenir la reddition de l’actuel officier exégète de la zone centre, membre du conseil des notables au sein de la chefferie du GSPC/AQMI et chef de la commission légiste », a-t-on précisé. Il s’agit du terroriste Touati Athmane, alias Abou El-Abbès, originaire de Bordj Menaïl (Boumerdès), qui a rallié les groupes armés depuis 1993, a-t-on ajouté. « Cette reddition a été rendue possible grâce au concours de son épouse qui a réussi à convaincre son mari d’abandonner la horde criminelle et rentrer auprès des siens », a-t-on poursuivi. La même source a révélé qu' »au cours de la même journée, les services de sécurité ont enregistré le repentir du terroriste Grig-Ahsine Abdelhalim, dit Abdelkader, natif d’Alger, membre de la sarya d’Aïn El-Hammam du SPC/zone centre », précisant qu' »il a rejoint les maquis terroristes en 1994 après s’être évadé de la prison de Tazoult/Batna ». « Ainsi, en l’espace de deux mois, c’est un troisième pion, vecteur essentiel de l’échiquier de Droudkel qui lui fausse compagnie », a-t-on fait savoir.

APS