L’équipe algérienne de football est déterminée à affronter avec un « moral d’acier » son homologue d’Angleterre vendredi prochain à Cape Town, où la défaite sera interdite dans ce match comptant pour le Groupe C de la coupe du Monde 2010. Détermination et assurance sont particulièrement palpables chez les coéquipiers de Karim Ziani qui savent qu’un échec face aux hommes de Fabio Capello est synonyme d’élimination prématurée de la compétition.

Pour cela, un travail énorme a été entrepris par le staff technique, sur le plan psychologique, afin de remonter le moral de l’équipe après la mésaventure contre la Slovénie. Une défaite (1-0) mal digérée et qui avait suscité beaucoup de regrets et un sentiment de frustration et de profonde déception dans le camp algérien.

Les trois points du match étaient en effet à la portée des Algériens au vu de la physionomie de la rencontre marquée par l’expulsion, pour deux cartons jaunes, de l’attaquant Abdelkader Ghezzal, et un but contre le cours du jeu en faveur des Slovènes.

« Nous sommes en train de faire un travail important sur le plan psychologique pour motiver les joueurs en vue du match de vendredi prochain. Nous travaillons sur les observations que nous avons faites en visionnant les cassettes des matches de l’Angleterre, notamment leur dernier face aux Etats-Unis et en décortiquant leur jeu sur le plan individuel et collectif », a déclaré à l’APS, l’entraîneur-adjoint Zoheir Djelloul.

« Nous avons un aperçu sur cette équipe que nous respectons beaucoup. Nous avons élaboré un schéma adéquat pour contrer cette équipe, aller de l’avant et pourquoi pas gagner ce match-là », a-t-il ajouté.

Reconnaissant que le problème de l’efficacité offensive des Verts se pose « avec acuité », Djelloul a indiqué que depuis leur prise en main de la sélection en 2007, les quelques carences relevées dans le compartiment défensif et au milieu ont été corrigées, mais le problème de l’offensif « est resté posé ».

« Maintenant, nous sommes en train de voir comment donner une impulsion à la ligne d’attaque. Nous pensons notamment à intégrer Boudebouz, Abdoun et Matmour pour donner plus d’oxygène à notre compartiment offensif ».

La pression sera du côté anglais

« Face à l’Angleterre, notre force serait d’aller en contre et provoquer des coups-francs chez l’adversaire », a poursuivi l’assistant de Rabah Saâdane, louant au passage les qualités des joueurs algériens, y compris les nouveaux « capés », à l’image de Boudebouz, Abdoun, Kadir et autres.

Côté joueurs, la volonté de se donner à fond est clairement affichée. « Nous n’avons plus rien à perdre. Nous allons faire valoir nos atouts face aux Anglais, même si le match va être extrêmement difficile », a estimé Antar Yahia, alors que pour Bougherra, « tout reste jouable face à l’équipe d’Angleterre qui n’est pas une équipe imbattable ».

Pour Belhadj et Matmour, la clef du match serait de jouer avec beaucoup plus d’engagement et de percussion en attaque. « L’équipe d’Angleterre a de bons joueurs certes, mais elle est un peu fébrile en défense. Nous devons bousculer cette équipe en alimentant nos attaquants avec le maximum de ballons », avait indiqué mardi le latéral gauche algérien, en marge de la séance d’entraînement au complexe sportif d’Ugu.

Très motivé, Matmour, lui, est disposé à jouer à n’importe quel poste pour aider l’équipe à accrocher l’Angleterre. « Nous n’avons plus le choix, il faut se donner à fond face à une équipe redoutable, une des favorites de cette coupe du Monde. Je suis prêt à évoluer là où le coach le jugera nécessaire. J’ai bien joué comme arrière droit auparavant et j’avais bien accompli ma tâche ».

En vérité, la pression sera du côté anglais qui, eux, craignent un nouveau faux-pas, et pour qui la victoire est indispensable, vu leur statut de favori, estime-t-on dans les milieux sportifs.

Incorporation de Boudebouz ou Abdoun

Ce qui n’est pas le cas de l’Algérie qui peut, en fonction de l’évolution du jeu, se contenter d’un nul, en attendant le dernier match contre les Etats-Unis, le 23 juin à Pretoria où la victoire serait indispensable.

Pour cette rencontre décisive, « dure et qui ne sera pas une sinécure, face à une des meilleures » équipes du monde, Rabah Saâdane a avoué à demi-mot qu’il a concocté un plan pour accrocher les hommes de Capello.

Ainsi, les Verts vont certainement jouer avec un schéma tactique (4-5-1) en position défensive avec un déploiement progressif des joueurs du milieu du terrain et des attaquants en position d’attaque.

Pour ce plan, Saâdane non-satisfait par les prestations de Djebbour ou encore moins de Saïfi ou l’infortuné Ghezzal, va procéder à quelques changements avec l’incorporation presque acquise de Boudebouz ou Abdoun. Les cinq hommes du milieu seraient Ziani (flanc gauche), Boudebouz et Kadir (à droite) et Lahcen et Yebda à la récupération.

La rencontre Algérie-Angleterre, prévue vendredi au Green Point Stadium de Cape Town, s’annonce donc capitale pour les deux formations qui veulent se relancer dans cette compétition, après une entame ratée pour les Algériens et un faux pas très critiqué des Anglais face aux USA.

La sélection algérienne ralliera Cape Town jeudi à 10h00 (heure algérienne) à bord d’un vol spécial à partir du petit aéroport de Margate, distant d’une quinzaine de km de San Lameer, le lieu de résidence des Verts. Ils effectueront, une fois sur place, une séance d’entraînement à l’heure du match (19h30) sur le terrain où aura lieu la rencontre.

APS