Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a reçu mardi à Alger le président de la Cité nationale (française) de l’histoire de l’immigration, Jacques Toubon. Dans une déclaration à la presse à l’issue de l’audience, M. Toubon a indiqué avoir évoqué avec M. Medelci le rôle « important » que peuvent jouer les chefs d’entreprises algériens binationaux établis en France dans le développement des relations économiques entre les deux pays. « Dans notre pays, il existe une classe moyenne de la communauté algérienne, en particulier des chefs d’entreprises capables de créer un véritable réseau et c’est quelque chose que nous devons faire », a-t-il noté. M. Toubon a relevé, par ailleurs, l’importance de l’immigration algérienne en France qui constitue, a-t-il dit, « une sorte d’héritage, un capital que nous devons investir dans l’avenir ».

APS