La facture des importations algériennes des médicaments a enregistré une baisse de plus de 44% au mois de mai 2010, soit la plus « importante » baisse depuis la décision prise en janvier 2009 par le gouvernement d’interdire l’importation des médicaments fabriqués localement. La facture des importations des médicaments du mois de mai a fléchi de 44,36%, passant à 110,43 millions de dollars, contre 198,47 millions de dollars (-88 millions de dollars), a-t-on appris mercredi auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS). Pour les cinq premiers mois de l’année en cours, la baisse est de 22% (-164,55 millions de dollars), puisque la facture est passée à 565, 374 millions de dollars contre 729,928 millions de dollars, soulignent les Douanes.

APS