Les Algériens qui ont participé à la « flottille de la liberté » présentaient la particularité d’être les seuls à appartenir à un pays n’entretenant aucune forme de relation avec Israël, a souligné le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Bouguerra Soltani, vendredi à Batna. M. Soltani, animant un meeting des militants et sympathisants de son parti, en marge du 16e séminaire consacré au Cheikh Bouslimani, a fait part de sa « vive gratitude » à l’Etat algérien et à sa tête le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour « l’intérêt particulier accordé à cette affaire ».

APS