80 activistes membres du convoi humanitaire «Flottille Gaza» ont été arrêtés par les autorités israéliennes jusqu’à présent et des centaines devraient suivre prochainement, rapporte Al Jazeera sans préciser les nationalités des détenus. Sur ce nombre, 25 seront «expulsés» et les autres retenus pour les besoins des «enquêtes» de Tsahal. Israël a imposé aux activistes retenus de signer un «avis d’expulsion» avant de les libérer.

Les récalcitrants seront retenus encore plus longtemps. L’Etat hébreu a annoncé que ses «enquêtes» détermineront le nombre des activistes qui seront libérés, ce qui voudrait dire que d’autres pourront rester croupir dans les prisons israéliennes.

Al Jazeera rajoute que les diplomates et hommes politiques algériens, suédois et américains sont retenus actuellement au ministère des Affaires étrangères israélien. Aucune nouvelle ne filtre sur le cas des autres membres de la délégation algérienne ni les autres délégations. Le nombre de victimes de l’attaque pirate des soldats israéliens est estimé à 19 morts et 26 blessés.

RAF