Le navire céréalier transportant la première cargaison d’orge algérienne exportée a quitté, lundi après midi le port d’Alger, à destination de Tunis. Cette opération commerciale, qui porte sur une exportation globale de 100.000 quintaux d’orge, est la première du genre depuis 43 ans pour l’Algérie dont la dernière exportation céréalière remonte à l’année 1967. Cette quantité de céréales a été vendue par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) à un trader français qui l’a revendue à l’office tunisien des céréales. Le prix de cession par l’OAIC a été fixé à un prix supérieur à celui pratiqué à la Bourse de Chicago lequel oscille entre 130 et 135 dollars la tonne, et ce, en raison de la qualité supérieure de l’orge algérienne au niveau notamment de son poids spécifique (+68% contre un standard de 62%), de sa teneur en humidité (9% contre 14,5%) et des protéines qu’elle contient (9% contre 7 à 8%), explique-t-on.

APS