Le vice-ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce, Milan Hovorka, a exprimé, vendredi à Oran, l’intérêt de son pays pour l’importation du gaz algérien dans un souci de « diversifier » les sources d’approvisionnement en cette matière énergétique. M. Hovorka a expliqué devant un parterre d’hommes d’affaires rencontrés lors d’une visite à la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie, qu’une telle décision interviendrait « après examen des diverses questions techniques relatives au transport du gaz algérien vers la République tchèque et à l’aspect commercial de l’offre ». Il a, par ailleurs, fait part de la « détermination » de son pays à redoubler d’efforts pour développer les relations politiques et économiques entre les deux pays, établir des partenariats et promouvoir l’investissement et les échanges commerciaux dont le volume a atteint en 2009 quelque 160 millions de dollars US.

APS