De par sa position géographique et ses richesses naturelles, la wilaya de Blida dispose de potentialités mellifères et nectarifères appréciables qui lui permettent d’assurer 60% des besoins du marché national en miel mais il reste beaucoup à faire pour optimiser les rendements et la qualité. Pour Hamzaoui Mohamed, un professionnel de la filière, et président de l’association des apiculteurs de la wilaya, l’apiculture est un « beau métier » et une « passion utile », favorisée dans cette région de la riche plaine de la Mitidja par des conditions naturelles et climatiques idoines pour le développement de cette activité. Celle-ci est encouragée, a-t-il ajouté, par les mesures incitatives, initiées par les pouvoirs publics dans le cadre du renouveau de l’économie agricole et qui se sont traduites ces dernières années par l’accroissement du potentiel de production.

APS