Le ministre des Finances, Karim Djoudi, a appelé mercredi les entreprises russes à apporter leur contribution dans l’exécution des différents projets inscrits dans le programme d’investissements publics pour la période 2010-2014. S’exprimant à l’ouverture de la 4e session de la Commission intergouvernementale mixte de coopération économique, commerciale, scientifique et technique algéro-russe, M. Djoudi a indiqué que ce programme doté d’une enveloppe de 286 milliards de dollars visant à améliorer le cadre de vie des citoyens à travers la réalisation de grands projets dans différents secteurs, permettra « d’initier des partenariats dans le cadre d’appels d’offres lancés pour la réalisation de ces grands projets ». Les grands investissements prévus par ce plan quinquennal permettront aussi de « substituer, à terme, la dépense publique par celle privée qui sera, en grande partie, financée par les investissements étrangers », a ajouté M. Djoudi qui co-préside la commission de coopération avec le ministre russe de l’Energie, Serguei Chmatko.
A cet effet, le ministre a invité les opérateurs économiques russes à contribuer, dans le cadre d’appels d’offres, à la réalisation des projets inscrits dans ce programme, notamment dans les secteurs des travaux publics et des ressources en eau. Il a également affiché « l’entière disponibilité de la partie algérienne pour la mise en place d’un partenariat économique fondé sur l’encouragement mutuel des investissements ainsi que le transfert de savoir faire et de technologie de la part des entreprises russes ».

Selon le ministre, la finalisation, prévue très prochainement, d’un nombre de projets de textes particulièrement dans les domaines de l’utilisation civile de l’énergie nucléaire, le transport maritime et l’exploration pacifique de l’espace « devrait, elle aussi, renforcer et raffermir la coopération économique et technique bilatérale ».

Soulignant le fait que l’Algérie constitue « un partenaire clé de la Russie dans la région », M. Chmatko a, pour sa part, exprimé la volonté des autorités de son pays de promouvoir et diversifier la coopération économique bilatérale. Le ministre russe a, dans ce sens, fait part de la disponibilité de son pays de contribuer à la réalisation du programme d’investissements publics pour les cinq prochaines années. Ainsi, a-t-il affirmé, les sociétés russes sont prêtes à apporter leur savoir-faire dans les domaines de coopération sollicités par l’Algérie comme les travaux publics et les ressources en eau, mais aussi les transports maritime et ferroviaire ainsi que l’industrie aéronautique. Il a également mis l’accent sur « l’urgence de résoudre les points en suspension afin de concrétiser les différents projets de partenariats initiés par les deux pays ».

L’ordre du jour de la 4ème session de coopération mixte porte, notamment, sur l’évaluation de l’état d’exécution des recommandations consignées au procès-verbal de la 3e session de la commission tenue en novembre 2008 à Moscou et à l’examen des perspectives de coopération multisectorielle. Cette rencontre, précédée par une réunion d’experts, sera sanctionnée par la signature, dans l’après midi, d’un procès-verbal.

APS