Le tribunal criminel près la Cour d’Alger a reporté dimanche à la prochaine session criminelle l’examen de l’affaire de détournement de fonds (115 millions de DA) à Algérie Poste, en raison de l’absence de l’inculpé principal dans l’affaire. Selon l’avocat d’Algérie Poste, Me Boukortt Mohamed, l’inculpé principal dans l’affaire, condamné définitivement en 2006 à dix ans de réclusion criminelle, purge sa peine en prison d’où il n’a pas été extrait par le ministère public pour être présent à l’audience. Me Boukortt a expliqué que l’affaire remonte à 2001 lorsque les responsables de l’inspection ont découvert un trou financier « considérable » principalement au niveau de la Poste d’Aïn Benian (Alger) où un deuxième inculpé occupait le poste de caissier principal.

APS