Les études de restauration de la villa Hussein Dey, située dans l’enceinte du lycée El Thaâlibia (Hussein dey) seront entamées prochainement, a-t-on appris lundi auprès de la Direction de la culture d’Alger. Classée monument historique en octobre 1982, la villa est une résidence d’été (« Fahs ») datant de l’époque ottomane et construite en 1821 par Hussein Dey, le dernier dey d’Alger. De style arabo-mauresque, la demeure fut occupée, aux premières années de la colonisation, comme résidence des officiers français. En 1870, la villa et la caserne qui l’entourait sont utilisées comme entrepôt principal de la régie française des tabacs. Après la seconde guerre mondiale, elles furent transformées en caserne de la police coloniale.

APS