Les conditions d’accueil des nationaux vivant à l’étranger doivent être améliorées « car elles restent en deçà des attentes », a estimé jeudi à El Tarf le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la communauté nationale à l’étranger, Halim Benatallah. Le secrétaire d’Etat s’est notamment enquis, à l’occasion d’une visite d’inspection des deux postes frontaliers d’El Aioun et d’Oum-Teboul, des conditions d’accomplissement des formalités de police et des douanes. Malgré la mobilisation de ces deux corps qui ont été renforcés en moyens humains et matériels, M. Benatallah a insisté sur la nécessité de ne ménager aucun effort pour « une application stricte, durant cet été, des dispositions visant l’amélioration de l’accueil de notre communauté vivant à l’étranger ».

APS