Les études pour la restauration du palais « Rahet Ed-Dey », une des plus anciennes demeures « Fahs » (villa extra-muros), viennent d’être entamées, a-t-on appris jeudi auprès de la direction de la culture de la wilaya d’Alger, maître de l’ouvrage. Ces études de restauration, financées sur budget de l’Etat, font suite aux travaux de consolidation réalisées en 2005 sur le budget de la wilaya et qui ont porté sur la mise hors d’eau, l’étaiement des éléments porteurs déstabilisés, le démontage des éléments architecturaux menaçant ruine, le nettoyage du site et la mise en place de témoins au niveau des fissures.

APS