Le ministre de la communication, Nacer Mehal a souligne jeudi à Alger la nécessité d’une révision globale des textes législatifs et réglementaires régissant le secteur de la communication, une nécessité que fait ressortir l’examen du cadre juridique actuel. En réponse à la question d’un député de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), sur l' »anarchie » prévalant dans le secteur de la publicité en Algérie ainsi que l’investissement étranger dans ce secteur, le ministre a indiqué que l’on ne peut remédier à cette situation « en l’absence d’un code de l’information devant donner lieu à la promulgation de lois relatives à la publicité ». Rappelant que la gestion des activités de l’information, notamment la presse écrite, la radio et la télévision est régie par la loi 07-90, M. Mehal a affirmé qu’il existait plusieurs textes exécutifs qui régissent la publicité. Il s’agit en l’occurrence du décret exécutif 63-301, régissant la publicité « commerciale », le décret de 1991 relatif à l’audiovisuel ainsi que les « textes d’application qui seront complétés par une loi portant sur la publicité ».

APS