L’objectif immédiat visé par ce document est de proposer aux lecteurs intéressés par la problématique de questionner leur façon de communiquer. L’objectif à moyen terme est de partager ce que j’ai pu apprendre sur la communication, un outil magique que se soit dans la vie privée ou la vie professionnelle. L’objectif ultime est que nous puissions améliorer la qualité de nos échanges et dialogues afin de pouvoir nous comprendre et faire changer les choses.

Définition de la communication (d’un dictionnaire) :

Étymologie : du latin communicare, mettre en commun, de communis, commun.
La communication est l’action de communiquer, de transmettre des informations ou des connaissances à quelqu’un ou, s’il y a échange, de les mettre en commun (ex : le dialogue).

En sociologie et en linguistique, la communication est l’ensemble des phénomènes qui peuvent intervenir lorsqu’un individu transmet une information à un ou plusieurs autres individus à l’aide du langage articulé ou d’autres codes (ton de la voix, gestuelle, regard, respiration…).

Définition de déblatérer (d’un dictionnaire) :

cancaner, médire, dénigrer, décrier, calomnier, potiner, diffamer

Quand nous éprouvons le besoin de communiquer, cela veut dire que avant tout nous avons quel que chose à dire. Combien parmi nous prenons le temps de réfléchir au message que nous voulons transmettre avant de l’émettre (en action et surtout en réaction). Malheureusement, très peu. Est-ce par manque de temps ? Est-ce par manque de discipline ? Est-ce tout simplement, par ce que nous sommes rentrés dans un cercle où ne nous faisons plus attention à rien. Nous mangeons, nous dormons, nous allons au travail, nous pestons contre tout et contre tous et nous ne questionnons plus rien. Nous vivotons.

Pour ceux qui vont réagir et dire, il y a des choses plus importantes à discuter et améliorer avant la communication en Algérie, je répondrais ce qui suit : Comment voulons-nous améliorer quoi que se soit si nous ne sommes même pas capables de dialoguer entre nous. Commençons par le commencement ! Rappelez-vous, à la petite école nous avons dû apprendre l’alphabet avant de commencer à lire et écrire.

C’est la même chose, si nous voulons bâtir ensemble, nous devons d’abord nous donner les outils pour pouvoir nous parler et nous comprendre.

Je propose de partager avec vous l’exercice suivant : Prenons ce forum comme contexte et analysons le ensemble. Il me semble qu’il est assez représentatif du climat social et des relations interpersonnelles dans notre pays bien sûr à une échelle beaucoup plus petite.

Contexte de l’exercice:

1. Un journal virtuel gratuit qui trouve;
2. Des personnes bénévoles qui écrivent des articles;
3. Pour donner la chance à des lecteurs commentateurs d’en savoir plus et d’en débattre afin d’améliorer la situation.

Analyse : (Ce n’est pas approfondi, je me base sur le perceptuel, l’important étant l’objectif de l’exercice qui est prendre le temps de comprendre)

1. Le journal :

1. Forces : Implication sociale, qualité de l’information, diversification des sujets.
2. Faiblesses : Manque d’argent et de temps pour mieux s’organiser

2. Les personnes qui écrivent :

1. Forces : Implication sociale, donnent de leurs temps, compétents dans leur domaine.
2. Faiblesses : Manque de temps pour réagir aux commentaires.

3. Les commentateurs :

1. Forces : Implication sociale
2. Faiblesses : Qualité des écrits, réticences au feed back, manque de focus sur le sujet, confusion entre communiquer et déblatérer.

La sujet proposé ce matin est la réflexion sur le point 3 c’est-à-dire nous les commentateurs. On va s’analyser et s’autocritiquer. On met assez de temps, pour analyser et juger les autres. Ne pensez vous pas que nous méritons de passer du temps sur l’analyse de nos propres comportements et nos propres actions ?

Pour les lecteurs, intéressés, il y a des techniques de communications qui sont très simples à comprendre et même à maîtriser, je pourrais partager sur le sujet dans un prochain document avec ceux qui le désirent.

Entre temps, questionnons notre façon de faire. Prenez quelques minutes, pour relire un article sur Algerie-focus et surtout lisez chaque commentaire (réponse). À la fin de la lecture de tous les commentaires sur un article choisi, posez vous les questions suivantes :

Comment vous vous sentez (exemple : en colère ? satisfait ? encore sur votre soif ?)

Est-ce que la majorité des commentaires vous ont appris quelque chose ? Combien de commentaires vous ont appris quelque chose de nouveau ? Combien de commentaires négatifs par rapport aux commentaires positifs avez-vous lu ? Est-ce que les commentaires vous inspirent et vous poussent à aller vous renseigner plus ? Est-ce que les commentaires vous mettent en colère et vous avez juste envie de surenchérir sur la colère ? Vous sentez vous stimulé pour accomplir des choses ?

Et vous-même pourquoi vous commentez :

Pour donner un avis qui vous semble important ? Pour participer et poser des questions ? Pour partager votre expérience ? Pour déblatérer contre tous ceux qui ne partagent pas vos croyances ? Pour sortir votre colère contre les dirigeants ou tout simplement contre la vie ? Pour pratiquer l’humour noir ?

En attendant vos réponses, donnons nous quelques règles :

1) Respect

2) Focus (garder toujours notre objectif en tête)

3) Discipline

Le mot de la fin :

On peut tout dire, il s’agit juste de trouver la bonne façon de le dire.

La communication la plus efficace est celle qui laisse le maximum d’impact avec le minimum de mots.

Nacera kherbouche, MBA expert en gestion de performance & business coach