Djilali Raina Rai souffre en silence : à quoi sert votre ministère Madame Khalida Toumi ?

0
86

Nos chers ministres de la Culture et de la Solidarité devaient être comblés de fierté en regardant le JT de l’ENTV ce vendredi 08 octobre 2010. L’Unique a fait fort, il faut le reconnaitre, en diffusant un reportage (pas encore disponible sur le Net) qui décrivait la situation dans laquelle se trouve actuellement un certain Rezkellah Djilali, dit Djilali Raina Rai.

Un artiste que tous les Algériens connaissent et adulent, le leader emblématique du groupe phare des années 80 en Algérie, Raina Rai. L’homme fougueux, à la voie mémorable qui enflammait jadis les scènes algériennes et mondiales par ses danses envoutantes n’est pas à présenter. Hier, ce fut le choc. L’homme apparaissait très malade. Souffrant en silence sans pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.

Ni aux siens. C’est un reportage de quelques minutes qui vous donne des frissons, des émotions et un immense sentiment de honte. Honte de cette Algérie qui abandonne ainsi ses grands. Qui se venge d’eux. Notre chère ministre de la Culture ne devrait même plus montrer son visage publiquement. Après les images d’hier, on a eu la confirmation de ce qu’on savait déjà. Et dire que des artistes sympathisant avec Israël ont eu droit aux privilèges de madame la ministre (Lire notre article).

Scandaleux. Pitoyable. Honteux.

Nous offrons à nos lectrice et lecteurs une vidéo de Hchicha qui date du début 2010 dans laquelle il lance déjà un appel à la solidarité avec notre cher Djilali.

watch?v=HRO6vLFsxjs

RAF

Ndlr :

Pour répondre à l’appel de solidarité, contactez la famille de Djilali au numéro suivant :

0557/77/75/89 à partir de l’Algérie et 00/213/5/57/77/75/89 à partir de l’étranger.

Même un simple appel téléphonique est une forme d’aide.