Le caricaturiste du journal Liberté Ali Dilem a été décoré, lundi 11 octobre, de l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres, à la Résidence de France, au nom du Président Sarkozy, par Mme Noëlle Lenoir, ancienne ministre déléguée des Affaires européennes et « présidente d’honneur de l’Association des amis d’Honoré Daumier ».

La cérémonie a eu lieu en présence de l’Ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, de directeurs de journaux (M. Abrous de Liberté, M. Bellhouchet d’El Watan, M. Ayachi d’Algérie News, M. Allouache du Jeune Indépendant…), de journalistes, d’hommes d’affaires, dont MM. Rebrab (Cevital), Arezki et Meziane Idjerouidene (Aigle Azur) et Battouche (Danone), des avocats (MM. Brahimi, Bourayou et Meziane) et des hommes politiques tels que l’ancien ministre Abdelaziz Rahabi et le député Tarek Mira.

Mme Lenoir a affirmé avoir remis cet insigne à « un grand artiste qui dépasse même l’Algérie et la France » et qui représente « un art très symbolique du contact avec le peuple ». Elle a souligné sa « création intelligente, sa ténacité, son courage et les valeurs humaines qui transparaissent dans ses dessins ». Elle a également salué l’engagement constant du dessinateur, en particulier dans le cadre de la Fondation « Cartooning for Peace », dont il est l’un des co-fondateurs.

Pour sa part, l’Ambassadeur a salué le « grand dessinateur et grand Algérien qui fait honneur à son métier, à la presse et à l’Algérie ». « C’est un très beau jour pour la France et l’Algérie ».

Très ému, Ali Dilem a rendu hommage à Slim, grand dessinateur algérien, ainsi qu’aux journalistes assassinés durant la décennie noire. Il déclaré : « Le tout c’est qu’on reconnaisse que les Algériens ont aussi des mots à dire sur eux-mêmes et sur les autres. Je m’empresse de rire de mon pays avant que les autres ne le fassent à notre place… Merci de faire de moi quelqu’un qui est très fier d’être algérien ! »

ambafrance-dz.org

(*) Le titre est de la rédaction