Le Grand prix France Télévisions du documentaire et du reportage méditerranéens, a été attribué au documentaire « Gaza-Strophe, le jour d’après » de Samir Abdallah et Kheridine Mabrouk, a appris samedi l’APS, auprès du Centre méditerranéen de la communication audiovisuelle (CMCA). Cette distinction décernée par le jury de la 15ème édition du Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen a été qualifiée de « victoire agréable

« qui vient balayer les difficultés et les pressions subies par le groupe France Télévisions pour déprogrammer le documentaire mais qui malgré tout a eu le courage de le diffuser en prime time, ont souligné les organisateurs. Le jury a jugé le documentaire « Gaza-strophe, le jour d’après », nominé dans la catégorie « Enjeux Méditerranéens », comme étant une oeuvre qui participe

à une meilleure compréhension de la situation actuelle dans le bassin méditerranéen et particulièrement dans les territoires palestiniens sous occupation israélienne.
Ce prix a en outre « primé la capacité des deux réalisateurs à interroger et mettre en perspective les évènements, ainsi qu’à se mettre à l’écoute des protagonistes et des victimes de l’agression israélienne contre la population civile », a-t-on souligné.

Le film documentaire dont la sortie en salle de cinéma de l’Hexagone est prévue pour la mi-janvier 2011, a aussi pour objectif de montrer certaines réalités occultées et que les images et les témoignages des protagonistes dévoilent avec efficacité. En effet, les deux réalisateurs ont pu pénétrer à Ghaza un jour avant la fin de l’offensive israélienne « Plomb durci » menée en décembre 2008 et janvier 2009 et au cours de laquelle ont été commis des crimes contre l’humanité, comme l’a souligné le rapport Goldstone. Plusieurs tentatives ont été menées par des lobbys israéliens pour empêcher sa diffusion sur la chaîne « France O » du groupe France Télévision.

APS

Notez cet article