Depuis quelques jours, les Algériens sont bombardés par des articles de presse exaserbant les tensions entre le Maroc et l’Algérie. Les relations, déjà tendues ces derniers mois, n’avaient pas besoin de «stimulants» pour s’envenimer d’avantage.

Le scénario voulu serait de créer une autres crise du même type que celle vécue avec Égypte vraisemblablement dans le but de détourner l’attention du peuple algérien des changements politiques prévus en Algérie dans cette période délicate de transition.

Le match de foot prévu en mars prochain entre les sélections algériennes et marocaines tombe à pic pour ces pyromanes. Cette fois, le scénario sera inversé, et c’est le pouvoir algérien, et non égyptien, qui jouera la dissimulation politique au moyen d’une crise algéro-marocaine déjà bien en place.

Le Maroc étant une monarchie autoritaire qui s’assume- une monarchie qui ne nous veut pas du bien- l’Algérie aura besoin de scenario «crédible» pour soigner son faux reflet de République.

Un exemple concret qui symbolise le cynisme de la machine en marche. Voici quelques photos du Président Abdelaziz Bouteflika et du Roi Mohammed 6 se serrant la main. Et encore, on n’a pas bien cherché. Afham ya elfahem.

Sami D.

Lire également: le pouvoir en héritage…