Les États-Unis ne désarmement pas et veulent avoir leur relais militaire en Afrique du Nord. Officiellement, il n’y a aucune présence militaire US au Maghreb. Le commandement du fameux Africom ne trouve toujours pas de place en Afrique du Nord, bien que plusieurs informations et sources attestent du contraire, notamment pour la région de Tamanrasset en Algérie.

Récemment, des câbles diplomatiques dévoilés par WikiLeaks ont révélé l’autorisation de survol accordée par les autorités algériennes à l’US Air Force pour des missions au Sahel contre l’Aqmi. Selon ces câbles, Alger ne se montre pas très permissive quant à l’utilisation de son espace aérien. L’ex-ambassadeur Ford fait état de «réticences» de la part des Algériens sur ce sujet bien précis.

Une démarche récente entamée par les Américains vient pour relancer le débat.

Un intriguant appel d’offres

Le 2 décembre dernier, l’US Army Corps of Engineers*, a lancé un appel à manifestations pour la construction d’un terrain d’aviation militaire dans un pays d’Afrique du Nord. L’organisme américain ne précise pas de quel pays il s’agit mais l’objectif est d’installer une base militaire aérienne américaine dans la région qui servira aux
missions d’espionnage que le Pentagone envisage de lancer, officiellement, pour traquer les membres d’Al Qaïda au Sahel.

L’avis en question précise que ce projet n’est pas autorisé pour le moment, et que les modes de son financement ne sont pas déterminés.
Pourquoi le faire dans ce cas ? Si le projet n’est ni financé ni autorisé, quel intérêt à cet avis d’appel d’offres ?

Selon des experts contactés par «Algérie-Focus.Com», deux scénarios sont envisageables.

Le premier pourrait être celui de la diversion. Selon nos sources, les Américains auraient trouvé un terrain d’entente avec un pays d’Afrique du Nord pour installer une base aérienne mais veulent semer le doute, de peur d’une pression populaire qui viendrait le faire capoter.

Le deuxième scénario serait celui où les Américains auront procédé d’eux-mêmes, sans avoir trouvé d’accord, juste pour évaluer le coût d’un tel projet s’il venait à être accepté par les pays de la Région. Il s’agit aussi de tester la réaction de ces même pays.

Quant au choix du pays, nos experts sont formels : l’Algérie et le Maroc sont les deux seuls pays qui intéressent les Américains pour des raisons de déploiement (L’Égypte et la Libye se trouvent proches d’autres Bases militaires US ainsi que la Tunisie).

Yasmine B.

* L’US Army Corps of Engineers est le Corps de génie de l’armée américaine