Le procès en appel de l’affaire des vaccins périmés, dans laquelle sont accusés dix cadres de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), a été reporté mercredi par la chambre correctionnelle de la Cour d’Alger au 26 janvier courant. Le report a été prononcé par le juge Benkharchi Omar suite à la requête de l’avocat de la défense du prévenu Amani Ammar, représentant des laboratoires étrangers, qui avait demandé un délai pour des problèmes de santé dont souffre son client. Le tribunal de Sidi M’Hamed (Alger) dans sa section correctionnelle avait prononcé en première instance, en date du 13 octobre 2010, des peines allant d’une année de prison avec sursis à 10 ans de prison ferme à l’encontre des dix cadres, dont l’ex-directeur général de l’IPA, Miloud Belkaïd.

APS