A trois jours de la marche annoncée par le RCD en Algérie, la polémique enfle entre le parti de Saïd Sadi et TSA, le journal d’information en ligne.

Tout a commencé par un article de TSA dans lequel il est reproché au chef du RCD une mauvaise stratégie de communication autour de l’action qu’il organise.

Le journal se demande pourquoi Saïd Sadi accepte de donner des interviews à de petits médias français (France Info, La Provence ndrl), pour parler d’une action qui concerne avant tout les algériens, tandis qu’il refuse de s’exprimer dans la presse algérienne- TSA s’étant vu refusé un interview, à l’instar d’autres journaux algériens.

L’auteur de l’article s’interroge à la fin sur les véritables motivations de Saïd Sadi :  » s’agit-il d’une marche populaire contre le pouvoir ou d’une opération de communication destinée à la communauté internationale et particulièrement la France? » peut-on lire sur TSA.

La réponse ne s’est pas faite attendre. En effet, le RCD publie sur son site une tribune enflammée où il accuse le journal et particulièrement son fondateur, Lounès Guemeche dont « les accointances étaient connues de longue date » dans le monde de la presse, de servir de support pour casser la marche.

« Qui est donc ce responsable de site qui dispose de la publicité des centres commerciaux de Bab Ezzouar ( Alger ), détenus par les enfants d’un des notables les plus honnis du pays, écarté du pouvoir depuis quelques mois et qui vient d’être rappelé spécialement pour « gérer » la marche du 22 janvier ? » écrit, entre autres, le RCD.

Nous avons envoyé un mail au RCD via son site pour connaître les raisons de cette polémique. Nous n’avons pas encore reçu de réponse.

Contacté par téléphone, Lounès Guemache a accepté lui de répondre à nos questions.

Algerie-Focus.Com : Comment expliquez vous la réaction du RCD à votre article ?

Lounès Guemache : j’avoue que cela m’étonne venant d’un parti politique de s’en prendre ainsi à un journaliste en l’accusant de choses graves. Ce parti se permet de critiquer les autres, le gouvernement entre autres au nom de la démocratie, et en même temps il n’accepte pas la critique quand celle-ci lui est destinée. Nous avons juste relevé des erreurs dans la communication de Saïd Sadi. Il appelle depuis la France à une marche, dans un pays où les marches sont interdites. C’est dangereux dans le contexte actuel. Il aurait du organiser une conférence en Algérie pour s’adresser directement aux algériens, donner des consignes en cas de problèmes, etc.

Des membres du RCD reconnaissent que Saïd Sadi a fait une erreur de communication, mais ils n’osent pas lui dire les choses franchement. Il se comporte comme un dictateur au sein de son parti.

S’il avait pu passer sur une grande chaine française comme France 2 ou TF1, regardées par beaucoup d’algériens, ça aurait pu avoir du sens. Mais pas sur un journal régional comme La Provence, ou sur France Info que les algériens ne captent pas.

Mais il vous accuse d’utiliser votre journal pour saboter son appel à la marche ?

Oui, il m’accuse de beaucoup de choses encore. TSA a publié plusieurs articles sur le RCD, que vous pouvez retrouver sur le site. Des articles sur son appel à la marche, les communiqués du parti, etc.

Le RCD vous présente comme quelqu’un qui sert certains intérêts en Algérie en contre partie d’avantages financiers, notamment la pub ?

Il dit également que j’ai réussi à avoir ma nationalité française en fréquentant certains milieux français. Ce qui est tout à fait faux. Je vis en France depuis 17 ans. Il ne sait pas que j’ai une résidence qui va d’ailleurs bientôt expirer. Je vous fais même une confidence, j’ai fait ma demande de nationalité qui m’a été refusée en 2009. Il dit aussi que TSA a de la pub parce qu’il sert des gens en Algérie. C’est des fantasmes.

Nous avons de la pub des annonceurs au même titre que d’autres journaux algériens. Nous sommes libres et personne n’est derrière nous, ni le DRS ni la DGSN comme le laissent croire certains. L’argent que nous gagnons nous suffit à peine pour vivre.

Contrairement à Saïd Sadi, qui est propriétaire d’un appartement dans un quartier chic de Paris, moi je vis dans un appartement que je loue dans un quartier populaire.

C’est Saïd Sadi qui reçoit des consignes pas moi.

Que voulez-vous dire ?

Ce n’est pas moi qui rencontre Toufik, le patron du DRS pour ensuite donner des informations aux américains.

Vous faites allusion au câble Wikilieaks qui parle de Saïd Sadi ?

Oui, c’est cela .

Comment comptez-vous réagir ?

C’est simple: si le RCD a des choses à dire sur TSA qu’il vienne les dire dans notre journal.

Ces accusations ne risquent-ils pas de nuire à l’image de votre Journal ?

C’est le RCD qui se de-crédibilise tout seul en agissant de la sorte. Nous avons des informations sur ce parti, que nous pouvons révéler.

Propos recueillis par Fayçal Anseur
pour http://www.algerie-focus.com