Le Tribunal de la Mecque a condamné à 7 ans de prison et 500 coups de fouet le jeune yéménite accusé du meurtre de la jeune algérienne, survenu en septembre dernier. La jeune algérienne, Sara Ben Ouiss, âgée de seulement 15 ans, est morte en septembre dernier en chutant du 15ème étage de l’hôtel où elle résidait avec sa famille qui effectuait une Omra. L’accusé, appelé Ammar, a avoué, selon ses dires, qu’il «avait une relation avec la victime et qu’il dînait avec elle lorsque ses amis ont investit la chambre d’hôtel», selon des journaux saoudiens. Selon lui, il avait demandé à la victime de s’enfuir, ce qu’elle aurait fait en sautant du haut de l’immeuble. Selon l’autopsie, aucune trace de viol n’a été constatée par les médecins légistes.

RAF