Les tunisiens veulent « la tête » des Trabelsi depuis les premières manifestations. Un peu partout en Tunisie, les tunisiens ont appelé à l’arrestation des Trabelsi qu’ils accusent de voleurs.Beaucoup ont dit que si Ben Ali avait annoncé lors de son dernier discours l’arrestation des Trabelsi, ça les aurait peut être calmés.

Belhassen Trablesi, le plus connu et chef présumé du clan en état de fuite depuis la chute de Ben Ali, s’était réfugié au Canada. Il avait été localisé au Chateau Vaudreuil devant lequel des tunisiens ont manifesté.
Son arrivée au Canada une semaine auparavant avait été justifiée par son statut de résident permanent. Mais on a appris hier que ce statut lui avait été retiré. Les raisons invoquées par le gouvernement canadien étaient le nombre trop peu important de jours passés par Belhassen Trabelsi sur le sol canadien.

On vient d’apprendre qu’il vient d’être arrêté par les autorités canadiennes pour être mis à la disposition des officiers d’immigration au Canada. Il est retenu dans un endroit tenu secret par les autorités canadiennes en attendant la suite de l’affaire.

Ce dernier aurait contacté des avocats pour demander l’asile politique. Et c’est la première fois qu’on entend parler d’un voleur (et non pas d’un homme politique) qui demande l’asile politique.
Une course contre la montre est menée pour qu’il soit très vite extradé vers la Tunisie…

(webdo.tn)