Un accord de coopération d’un montant de 2,228 milliards d’euros a été signé, lundi à Alger, entre l’Institut technique d’élevage (ITE) et le groupe français «Bretagne international» pour développer la filière lait en Algérie.

L’accord a été signé par le directeur général de l’ITE, Ahmed Boudjenah et le président du directoire de «Bretagne international», Bernard Angot, en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, et de l’envoyé spécial français, Jean-Pierre Raffarin, en visite en Algérie.

Etalé sur trois ans, cet accord ambitionne de développer tout le processus de la production de lait à travers la formation de l’ensemble des intervenants, notamment les éleveurs.

En décembre dernier, «Algérie-Focus.Com» avait évoqué que des discussions ont eu lieu entre les responsables algériens et l’envoyé spécial du Président français Nicolas Sarkozy en Algérie pour débloquer ce projet. C’est désormais chose faite, ce qui confirme notre information donnée il y a plusieurs mois.

Lire nos révélations du 5 décembre 2010