Dans le sillage de l’Etat d’urgence, le pouvoir Algérien a renforcé en 2001, à travers l’amendement apporté au code pénal, la coercition à l’encontre de la presse et des journalistes.

La corporation de la presse s’était élevée depuis contre les articles 144 et 144 bis du code pénal qui sanctionnent les délits de presse, y compris par l’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 années fermes. Revendication unanime de la corporation mais aussi de l’ensemble des démocrates et des républicains, la dépénalisation du délit de presse se pose aujourd’hui, plus que jamais avec acuité. Tout autant que l’élaboration urgente et concertée d’un statut professionnel pour les journalistes. Fidèles au combat mené par leurs aînés dans la foulée du soulèvement d’octobre 1988 pour les libertés de la presse et d’expression mais fidèles aussi aux sacrifices extrêmes payés par d’autres pour que vive l’idéal démocratique, les journalistes Algériens appellent à la dépénalisation immédiate et inconditionnelle des délits de presse. Ils appellent aussi à la levée du monopole de l’état sur les médias audiovisuels.

El Watan

N.B : pour signer l’appel envoyer à libertepresse@hotmail.com

Signataires :

Rabah Abdellah

Khelaifia Zoubir

Fouad Boughanem

Mehdi Mehenni

Ali Benyahia

Akli Rezouali

Lyas Hallas

Kader Bakou

Badreddine Manaa

Sid Samir

Hakim Laalam

Nacer Belhadjoudja

Abder Bettache

Nawal Imessaoudene

Salima Akkouche

Samir Hamma

Bennaceur Mohamed Cherif

Naima Yachir

Amine Andalousi

Mohamed Bouchama

Hayet Meghiref

Hafid Tarik

Mohand Aziri

Ferrah Menad

Mouloudj Mohamed

Triaa Walid

Ouargli Nacima

Boukhlef Ali

Lyès Menaceur

Azzedine Makhtour

Hocine Adryen

Abdelhalim Mouhou

Nesrine Bensemra

Djama Younes

T. Gacem

Ahmed Kessi

Amina Azoune

Farouk Bouamama

Boularej Naima

Zineb Messaoudene

Mohamed Redouane

Mokrane Aït Ouarabi

Nabila Amir

Fella Bouredji

Said Rabia

Mustapha Benfodil

Nacima Chaabani

Maiche Zineb.A

Guissem Ali

Ait Laceb Chaabane

Belhouchet Omar

Makedhi Madjid

Saci Kheireddine

Meddi Adléne

Tarek Ait Sellamet

Slimane Madani

Mourad Hachid

Hacen Ouali

Kamel Yamine

Abderahmane Semmar

Beldjenna Rabah

Kamel Belkadi

Karim Kebir

Hadjer Guenanfa

Brahim Taouchichet

Rym Nasri

Irane Belkhedim

Lahcene Oubira

Said Mekla

Mohand Redaoui

Yacine Mohellebi

Ghania Lassal

Ali Titouche

Yahia Arkat

Samir Leslous

Salah Slimani

Mahmoud Mamart

Mounir Abi

Said Chekri

Arab Chih

Nadia Melal

Khelil Abderrazak

Aomar Ouali

Hana Menasria

Djillali Benyoub

Ahmed Halli

Amel Korchi

Mohamed Sifaoui

Rafik Baba Ahmed

Nacer Benzekri

Ryad Mammeri

Said Ouidir