Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, s’est prononcé mercredi, lors d’un discours au Parlement, pour « renforcer la puissance d’Israël » en réponse aux troubles actuels en Egypte. Il a réitéré ses craintes de voir un nouveau régime égyptien susceptible de remplacer celui d’Hosni Moubarak adopter une ligne islamiste, tout en assurant les manifestants égyptiens du soutien de l’État hébreu en faveur de réformes démocratiques. Des propos qui laissent entendre qu’Israël pourrait juger nécessaire de renforcer son arsenal militaire si le traité de paix conclu en 1979 avec son voisin égyptien (le premier avec un Etat arabe) ne survivait pas à un changement de régime au Caire ou si sa pérennité était remise en cause.

(europe1.fr)