Le Président Bouteflika a chargé les Services de Renseignements de sonder la population algérienne afin d’identifier ses revendications et de mesurer sa cote de popularité auprès des Algériens, rapporte la chaîne qatarie «Al Jazeera» citant des «sources bien informées».

Selon cette source, le Chef de l’Etat a chargé les Service secrets de lui transmettre des rapports qui expliqueraient la grogne du front sociale ainsi que pour identifier les revendications des jeunes, qui se sont soulevé en janvier dernier.

«Al Jazeera» note que des rapports secrets ont été transmis récemment à Bouteflika à cet effet. Il en ressort que les Services de Renseignements ont identifié la baisse du pouvoir d’achat comme étant la première cause du mécontentement populaire, suivi des politiques du Premier ministre Ahmed Ouyahia, dont l’impopularité aurait atteint son paroxysme, du chômage en plus du recul de l’âge de mariage.

Aussitôt ces rapports analysés, le Chef de l’Etat, rajoute «Al Jazeera», a convoqué ses proches conseillers et quelques officiers de l’Armée pour une réunion d’évaluation, tout en excluant le Gouvernement. Ces derniers ont conseillé Bouteflika d’entamer rapidement un processus de réforme et de changement, avant que la situation ne dégénère.

C’est à cette occasion qu’un vaste remaniement ministériel a été décidé. Il devrait intervenir avant la fin du mois avec la nomination d’un Premier ministre «populaire». Aussi, la chaîne qatarie révèle que Bouteflika devra faire son grand come-back le 24 février à l’occasion de la célébration de la fête de la nationalisation des hydrocarbures, durant laquelle, il annoncera d’«importantes réformes».

Nina A.

Lire l’article source